Aller au contenu
Exemple de piscine envahie d'algues vertes

Comment traiter les algues dans sa piscine ?

Publié le 20 juillet 2022 , mis à jour le 09 novembre 2022

Quel propriétaire de piscine n’a jamais été confronté aux algues dans l’eau de son bassin ? Par définition, une algue est un organisme vivant qui se développe dans un milieu aquatique.

Et, il faut se l’avouer, avoir des algues dans son eau, c’est une plaie. Alors, lorsque ces dernières élisent domicile dans vos piscines, il faut agir rapidement pour retrouver une eau propre et cristalline. Leur apparition peut se faire sur le fond de votre bassin ou sur les parois de ce dernier. Avant de s’interroger sur le produit de traitement utile, il faudra identifier l’algue qui menace votre eau (algue verte ou algue moutarde par exemple) pour adopter une désinfection efficace … Restez avec nous, on vous dit tout !

Quels types d'algues peuvent se développer dans une piscine ?

Les algues de piscine se déclinent en de nombreuses espèces mais elles sont toutes reliées à la catégorie mère des algues diatomées. Ces dernières sont friandes d’humidité, de chaleur et de lumière. Bref, tout ce que l’on trouve dans une piscine familiale favorise leur apparition !

Comment les identifier ? Regarder deux éléments : la couleur et la texture. Pour vous aider, nous allons rapidement vous présenter les caractéristiques principales des algues les plus connues :

  • L’algue verte entraîne une coloration verte de l’eau de manière uniforme … ou non ! Elle peut également apparaître sous forme de tâches de couleur verte sur les parois et le sol de votre piscine. On reconnaît parfois la présence de cette algue avant même d’avoir une coloration prononcée de l’eau puisqu’elle est gluante et visqueuse et entraîne ainsi une sensation de glissement lorsque vous marcher dans votre piscine ou que vous touchez les parois.
  • L’algue jaune aussi appelée « algue moutarde » est sacrément coriace même si elle se détache facilement des parois. Vous ne pourrez pas la louper puisqu’elle forme des colonies jaunes aussi bien sur le fond que sur les parois de la piscine.
  • L’algue blanche ressemble à une mousse blanchâtre en amalgames.
  • L’algue noire est identifiable par les tâches noires qu’elle cause sur les parois et sur le sol de la piscine. Elle a un aspect gluant.
  • L’algue rose ou algue rouge attaque les zones en plastique de votre piscine et sont de couleur rouge ou rose vif.

En cas de doute sur l’espèce présente dans votre piscine, nous pouvons vous mettre en contact avec un professionnel de notre réseau.

Que faire pour éliminer les algues du bassin ?

Un grand nettoyage

Lorsque vous identifier des algues dans votre piscine, vous vous demander comment vous en débarrasser et avec quel produit, et c’est tout à fait normal ! En toute transparence, pour remédier à la prolifération d’algues et au développement des algues de différentes sortes, il va vous falloir de l’huile de coude.

Commencez par la méthode la plus simple et la plus efficace qui consiste à aspirer les algues à l’aide d’un aspirateur manuel. Cette opération va permettre d’extraire les algues de votre eau sans les faire passer par votre système et votre pompe de filtration.

Ensuite, il faudra prendre le temps d’approfondir le nettoyage. Prenez un manche télescopique, clipsez votre tête de balai brosse pour piscine puis frottez énergiquement le sol, les parois et l’escalier de votre piscine. Cette étape ne doit absolument pas être négligée si vous voulez vous débarrasser de ce problème. Il faudra donc insister dans les angles et les zones d’ombres pour ne laisser aucune chance à ces vilaines algues.

La première étape de l’élimination du problème consiste donc en un gros nettoyage du bassin dans sa globalité. Pour cette partie, vous n’avez pas besoin de produit.

Une analyse et un rééquilibrage de l'eau

galets de chimie avec sondes et bandelettes d'analyse de l'eau de la piscine

Que faire pour se débarrasser des algues dans sa piscine ? Sachez tout d’abord que la présence d’algues dans le bassin est généralement symptomatique d’une eau de piscine déséquilibrée. Comment déterminer l’équilibre de l’eau ? C’est la formule de la « balance de Taylor » qui vous donnera la réponse en prenant en compte 3 paramètres que sont l’alcalinité (ou « TAC »), le pH et la dureté de l’eau (ou « TH »).

Avant de traiter il faut comprendre ce qui a déséquilibré votre eau. D’une part pour être efficace dans le traitement dans l’instantané et d’autre part pour connaître les données importantes à surveiller. Certaines personnes sont plus familières avec les pastilles, d’autres avec les bidons. Quoiqu’il en soit, il est essentiel de respecter un bon dosage.

La première étape consiste en une analyse de l’eau. Comment effectuer cette analyse ? Si vous avez chez vous une trousse d’analyses, des bandelettes, un testeur pocket ou un mini photomètre c’est parfait ! Sinon, rapprochez-vous de votre pisciniste ou amenez-lui une bouteille d’eau fraîchement prélevée de votre piscine pour qu’il effectue une analyse complète.

La deuxième étape c’est le contrôle des paramètres de votre eau.

  • Le TAC doit être vérifié et rehaussé s’il est trop bas.
  • Le TH doit être regardé et abaissé s’il est trop haut avec de l’anticalcaire.
  • Le pH doit être ajusté avec du pH plus ou du pH moins selon la valeur relevée.

Petite précision qui a toute son importance, les valeurs de ces 3 paramètres doivent former une ligne droite !

Pour vous aider à mieux comprendre et donc analyser ces données, sachez que :

TAC

Le « TAC » (Titre Alcalimétrique Complet) désigne la concentration d’ions carbonates, bicarbonates et hydroxydes dans l’eau. C’est cette concentration qui influe sur le pH. Autrement dit, contrôler et ajuster le TAC c’est stabiliser le pH. Le TAC doit être compris entre 6 et 15°f ou entre 60mg/l et 150 mg/l.

TH

Le « TH » (Titre Hydrotimétrique) correspond à la dureté de l’eau et mesure la quantité de sels de calcium et de magnésium dans l’eau. On parle d’eau « dure » ou d’eau « calcaire ». Malheureusement la présence de calcaire dépend généralement de la zone géographique et certaines régions sont sujettes à des taux élevés. Il doit être compris entre 10 et 30°f ou entre 100 et 300 mg/l.

pH

Le « pH » (Potentiel Hydrogène) a une valeur qui varie entre 0 (acide) et 14 (basique) et mesure l’acidité ou la basicité de l’eau. Un pH neutre (et donc idéal pour votre eau) se trouve autour de 7. Notez par exemple que l’eau de pluie rend l’eau de votre piscine plus acide et qu’elle peut favoriser la prolifération des algues.

Avoir une eau équilibrée c’est avoir un TAC, un TH et un pH aux bonnes valeurs. Cette partie de l’entretien et de la surveillance de l’eau de la piscine peut être anxiogène pour certains. Nous vous conseillons donc d’analyser régulièrement votre eau pour vérifier ces données et de contacter votre piscinier au besoin pour être guidé sur l’ajustement de ces valeurs et le choix de l’algicide.

Une remise en route de la filtration puis un traitement de choc avec du chlore

Maintenant que vous avez nettoyé et aspiré toutes les algues de votre piscine, que vous avez testé votre eau et équilibré cette dernière, il est temps de parler de la filtration. Il sera donc essentiel de remettre en marche la filtration de votre piscine AVANT d’effectuer un traitement chlore choc !!!!

traces de pas sur une margelle de piscine imitation bois

Cette étape sert à éliminer les dernières algues et à les piéger dans votre filtre à sable ou votre cartouche filtrante. La quantité de chlore à introduire dans l’eau dépendra du volume du bassin et du type d’algue. A nouveau, si vous vous demandez quel produit choisir pour traiter votre eau et empêcher la prolifération des algues,  nous vous proposons de contacter votre piscinier habituel ou bien notre équipe de professionnels. Le choix dépendra bien évidement de l’algue identifiée (verte, noire, jaune, blanche ou rose) et plutôt que de vous donner une recette magique avec un traitement qui ne fonctionnera pas selon le type d’algue (car leur élimination ne s’effectue pas toujours de la même manière), nous vous rappelons que votre eau doit être correctement traitée (chlore, brome, oxygène actif). Une fois votre eau débarrassée des algues, il faudra utiliser un algicide, produit préventif contre le développement des algues.

Toutefois, retenez que par principe, une algue verte aura besoin de 2 traitements chlore choc, une algue jaune aura besoin de 3 traitements chlore choc et une algue noire de 4 traitements chlore choc. Notre conseil : effectuez la chloration choc dès que le soleil se couche puisque l’absence d’UV et de baigneurs maximisera l’efficacité de vos produits puis laissez la pompe de filtration en marche durant au moins 24 heures.

Autre précision non négligeable, nous vous recommandons d’utiliser un chlore non-stabilisé ou un hypochlorite de calcium. En cas d’utilisation de chlore stabilisé, vous risquez de faire grimper le taux de stabilisant de votre piscine. Cela impactera l’efficacité des produits de traitement voire, les rendre totalement inefficaces.

Un nettoyage des filtres de la piscine

L’entretien des filtres est très important lorsque vous êtes propriétaire d’une piscine. Il l’est d’autant plus lorsque vous venez d’effectuer un traitement choc contre les algues. En effet, les algues se sont développées dans votre bassin et naturellement dans votre filtre. Vous avez également activé votre système de filtration pour effectuer le traitement choc et vous n’avez pas envie de les voir réapparaitre de sitôt. Il sera donc INDISPENSABLE de penser à nettoyer le filtre de votre piscine.

Pensez également à effectuer un nettoyage de vos outils d’entretien tels que vos balais et vos robots de piscine. Un robot de piscine qui a aspiré des algues déposées sur le liner (sol et parois) risquerait de les redéposer lors d’un prochain passage ! L’enfer des résidus altèrera alors à nouveau la qualité de l’eau et favorisera le retour des algues vertes, des algues rouges, des algues moutarde, des algues blanches ou encore des algues noires et par conséquent des micro-organismes.

En conclusion, les algues gâchent la baignade des petits comme des grands. Elles prolifèrent rapidement dans les piscines, les équipements et leur développement est difficilement contrôlable. L’intervention de produits de traitement est indispensable. Le temps d’action de ces derniers varie en fonction de la quantité d’algues présentes dans le bassin et de l’équilibre de votre eau. Si les algues vous causent trop de troubles, faire appel à un professionnel nous semble être la meilleure solution pour la mise en place d’actions correctives et curatives.