Aller au contenu

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur Full Inverter ?

Publié le 12 mai 2022

Tous les propriétaires de piscine le reconnaissent, ils ne pourraient pas profiter autant de leur piscine si elle n’était pas chauffée. Il existe plusieurs façons de chauffer sa piscine : le réchauffeur électrique, les échangeurs thermiques (avec plaques ou tubes en titane par exemple) reliés au système de chauffage de votre habitation, les systèmes de chauffage solaire, et bien sûr, les pompes à chaleur.

C’est à ces dernières que nous allons nous intéresser, et plus particulièrement aux pompes à chaleur piscine Full Inverter. Qu’ont-elles de si particulier, quels sont les avantages d’une pompe à chaleur Full Inverter par rapport à une PAC « classique » ?

 

Retrouvez tous nos modèles de pompes à chaleur sur notre boutique en ligne. Vous ne savez pas quel modèle choisir ? Donnez-nous les dimensions de votre bassin, la configuration (couverte ou non), la période de baignade souhaitée, votre situation géographique et nous vous conseillerons, nous vous communiquerons les tarifs et délais de livraison.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Sauf modèles de PAC pouvant être installées à l’intérieur du local technique (mais c’est assez rare), votre pompe à chaleur est installée en extérieur. L’air est « aspiré » par la PAC et entre dans l’évaporateur. Les calories sont transmises au fluide frigorigène qui passe d’un état liquide à un état gazeux.

 

Le fluide frigorigène à l’état gazeux est mis sous pression dans le compresseur, ce qui a pour conséquence d’augmenter sa température.

 

Vient ensuite l’étape où le fluide passe dans le condensateur. Vous ne serez alors donc pas surpris d’apprendre qu’il condense, pour libérer sa chaleur et la transmettre à l’eau du bassin qui fait son entrée dans la pompe à chaleur. Le fluide frigorigène change une nouvelle fois d’état et revient à son état d’origine, c’est-à-dire liquide.

 

Nous arrivons à la dernière étape qui est celle du passage du fluide dans le détendeur. Cela a pour effet de faire baisser à la fois la température et la pression.

 

Le cycle est à présent terminé, place à un nouveau cycle, puis à un autre, puis à un autre, puis un autre jusqu’à atteindre la température d’eau souhaitée.

Comment choisir sa PAC ? Quelle technologie choisir : PAC classique ou Full Inverter ?

Il y a encore quelques années, toutes les pompes à chaleur piscine proposées sur le marché fonctionnaient en «on/off » ou « tout ou rien ». Pour faire simple, le compresseur de votre PAC tourne à plein régime jusqu’à atteindre le point de consigne (exemple 28°C) puis s’arrête. C’est ce qu’on va appeler une pompe à chaleur « classique ».

Les bons outils pour comparer les différentes offres sur le marché.

Pour pouvoir faire votre choix, il y a des éléments que vous devez avoir en tête : savoir ce que c’est qu’un COP et comment il est déterminé. Le COP (de son nom complet Coefficient de Performances de la Pompe à chaleur) permet d’avoir une idée précise du rendement de la PAC. On va pour cela étudier le rapport entre la puissance consommée par la PAC et la puissance qu’elle restitue.

Attention : tous les fabricants de PAC n’utilisent pas les mêmes valeurs de référence pour calculer les COP de leurs machines. Assurez-vous que vous comparez des PAC dont les COP ont été calculés à partir des mêmes températures d’eau et d’air, sans quoi les résultats de votre analyse seront erronés.

Lorsque vous comparez des PAC de même puissance, c’est au COP qu’il faut prêter attention. Plus il est élevé, meilleur est le rendement de la pompe à chaleur. Plus il est élevé, moins la PAC est gourmande en énergie. Quand vous comparez des PAC, soit vous comparez des PAC classiques entre elles, soit vous comparez des Inverter entre elles, mais ne faites de mélange des genres.

Quels sont les avantages d’une PAC full Inverter ?

A vous les économies d’énergie ! Une Inverter consomme en moyenne 30% à 40% de moins qu’une pompe classique. Rappelez-vous, sur une Inverter, le compresseur et le ventilateur fonctionnent à des vitesses variables pour répondre aux besoins réels du bassin. Contrairement à une PAC classique, elle fait preuve d’adaptabilité en régulant sa puissance.

 

On le sait, une piscine peut parfois être source de conflit avec le voisinage. Pour éviter qu’ils ne se plaignent de nuisances sonores, il est préférable de choisir les équipements les plus silencieux possibles. Avec l’Inverter, vous faites un excellent choix. A bas régime, le ventilateur tourne lentement, la PAC est donc par conséquent moins bruyante. Pour vous donner une idée un peu plus précise, une Inverter fonctionnant à bas régime va générer moins de 25dB à 10m. Dans les mêmes conditions, une PAC classique en fonctionnement c’est entre 35 et 45dB selon les modèles de PAC.

 

Sa durée de vie. Une Inverter va adapter son fonctionnement aux besoins du bassin. Une PAC qui ne tourne pas à fond s’il n’y en a pas le besoin va nécessairement être moins sollicitée donc on préserve ses composants d’une usure prématurée.

 

Vous réglez la température d’eau souhaitée, votre PAC gère le reste. Elle va faire en sorte d’atteindre le point de consigne et maintenir la température, le tout sans faire exploser votre facture énergétique. On ne peut pas demander mieux !

 

Parce qu’elle a un COP au top ! Les Inverter ont des COP bien plus élevés que les PAC classiques. Les tests réalisés avec une température d’air de 15°C et une eau à 26°C montrent qu’une Inverter obtient facilement un COP de 6 ou 7 voire plus. Pour être plus clair, quand le COP est de 6, cela signifie que la PAC restitue 6 fois la puissance qu’elle consomme, c’est juste E-NOR-ME. On vous l’a expliqué plus tôt, le COP c’est l’indicateur du rendement, c’est un critère hyper important dans le choix d’une PAC.

Et si vous optiez pour une PAC réversible ?

Si vous habitez dans une région où le thermomètre grimpe vite ou si votre piscine est sous abri, nous vous conseillons de privilégier une PAC réversible à une PAC standard. En cas de canicule ou si la température de votre eau montre trop, la réversible va refroidir l’eau jusqu’à atteindre le point de consigne. Cela va permettre de protéger votre revêtement, vos équipements, mais aussi vous éviter quelques problèmes de traitement d’eau. N’oubliez pas que plus l’eau est chaude, plus vous allez consommer de produits chimiques pour la maintenir cristalline…

Et si on peut vous donner un petit conseil… De plus en plus, nous prenons la mesure de notre empreinte écologique. Loin de nous l’idée d’avoir un discours moralisateur mais quand vous choisissez une PAC (Inverter ou pas d’ailleurs), soyez attentif au gaz frigorifique qu’elle utilise. Le gaz frigorifique R32 répond aux dernières directives européennes et c’est à aujourd’hui le gaz le plus écologique.